Alopécie pelade

Pauline Chiron – Alopécie : Ne plus se cacher derrière une perruque

Pauline Alopecia

Pauline, 18 ans est atteinte d’alopécie depuis l’âge de 7 ans. La perte de cheveux a débuté par des plaques derrière le crâne. En classe de 5ème, en quelques semaines, Pauline a perdu l’entièreté de ses cheveux et ils n’ont jamais repoussé.

Qu’est-ce que l’alopécie ?

L’alopécie ou pelade est une maladie auto-immune qui entraîne une perte des cheveux et de la pilosité corporelle (poils, sourcils, cils). Ce n’est pas une maladie grave, mais chez certaines personnes cette maladie à de grandes répercussions psychologiques. Cette maladie chronique évolue par poussées, il arrive donc que chez certaines personnes, des phases de repousses sont observées. En France, on compte entre 60 000 et 120 000 personnes atteintes d’alopécie.

Les causes de l’alopécie ?

Les causes de l’alopécie sont encore très peu connues. Les médecins évoquent des épisodes de stress et d’anxiété sévères. Il arrive que cette maladie chronique soit causée par des allergies, des substances irritantes, des toxines, des brûlures ainsi que des infections. Le diagnostic de l’alopécie est posé suite à un rendez-vous chez un dermatologue.

Podcast Pauline Alopecia

L’acception de l’alopécie

Pauline a fait face au harcèlement scolaire dès la CE1. Les camarades de son école se servait de sa perte de cheveux pour lui donner des surnoms et la poursuivre dans la cours de récréation. Les professeurs n’ont pas écouté Pauline durant cette épreuve. Une souffrance pas facile à vivre pour une enfant de 8 ans. Pauline milite pour l’accompagnement des jeunes qui sont victimes de harcèlement scolaire. Après des rumeurs de Cancer, Pauline décide de porter une perruque pour cacher sa perte de cheveux. Elle entre donc au lycée avec une perruque et cacher aux yeux de tous sa pelade.

Pauline doit débourser pas moins de 1 200 euros pour l’achat de sa perruque puisque les remboursements sont exclusivement dédiés aux personnes atteintes d’un cancer. Grâce à l’aide de ses professeurs, elle écrit une lettre à l’ancienne ministre de la santé : Agnés Buzyn pour crier son désaccord face à cette injustice.

Après un voyage scolaire au lycée, elle décide d’annoncer au corps enseignant et aux autres élèves qu’elle est atteinte d’alopécie. Pauline en a assez de devoir se cacher. La charge mentale face à ce petit secret est tellement énorme qu’elle décide de ne plus porter sa perruque.

Le mois suivant, elle décide d’ouvrir son compte Instagram pour sensibiliser à l’alopécie et briser les tabous et les critères de féminité.

@PaulineAlopecia